CyberSmart 2019

Conférencière principale

ELLEN OCHOA, Astronaute vétéran, ancienne directrice de la NASA au centre spatial Johnson, administratrice indépendante au conseil d’administration

CyberNB

Ellen Ochoa, Ph.D. (génie électrique) est l’une des conférencières des STIM de notre génération. Astronaute historique, inventrice brillante, femme d’affaires douée ayant marqué la culture de la NASA, modèle pour les femmes cadres, héroïne de la communauté hispanique, Madame Ochoa est un réel point de repère pour les discussions sur les femmes et les minorités qui optent pour des filières scientifiques et techniques. Sur scène, elle puise de tous ces éléments, tire des leçons de sa vie, et ce, dans un style terre-à-terre qui attire des centaines de personnes à l’échelle du pays.

En 2013, Madame Ochoa a été la 11e personne nommée à la direction du Centre spatial Johnson de la NASA, devenant ainsi la première Hispanique et la deuxième femme à occuper ce poste prestigieux; elle a pris sa retraite en 2018. Astronaute active depuis 1991, Madame Ochoa devient deux ans plus tard, la première femme hispanique à se rendre dans l’espace où elle a rempli une mission de neuf jours à bord de la navette Discovery. En tout, elle a effectué quatre vols dans l’espace, accumulant près de 1 000 heures, menant des activités scientifiques à bord et occupant les fonctions de mécanicienne de bord durant le lancement, le rendez-vous et les phases d’entrée de la mission. Madame Ochoa est récipiendaire de nombreux prix honorifiques, notamment les récompenses les plus prestigieuses de la NASA, la Distinguished Service Medal et le Presidential Distinguished Rank du service de la haute direction.

Dans le monde des affaires, Madame Ochoa a fourni des orientations à diverses organisations. Elle siège aux conseils du Service Corporation International et du Mutual of America, elle est la vice-présidente du National Science Board et préside le Nomination Evaluation Committee de la National Medal of Technology and Innovation. Elle a siégé au conseil de la Banque fédérale de réserve de Dallas et au conseil des fiduciaires de l’Université de Stanford. Elle est membre de la National Association of Corporate Directors, de la Latino Corporate Directors Association et de Women Corporate Directors.

Au sein des institutions d’enseignement supérieur, Madame Ochoa a reçu des doctorats honorifiques, entre autres de l’Université de Pennsylvanie et de l’Université John Hopkins. Elle est membre de l’American Association for the Advancement of Science, de l’American Institute of Aeronautics and Astronautics et de la National Academy of Inventors. Elle a un baccalauréat ès sciences en physique de l’Université de San Diego, une maîtrise et un doctorat en génie électrique de Stanford. Avant d’entamer sa carrière d’astronaute et de gestionnaire, Madame Ochoa était ingénieure de la recherche. Elle détient trois brevets pour des systèmes optiques. Elle joue également de la flûte et a fait partie de l’orchestre symphonique de Stanford. Six écoles portent son nom et plusieurs livres ont été écrits à son sujet.

CONFÉRENCIERS

MATT WILCOX, Directeur-général fondateur, Fifth Domain

CyberNB

Matt Wilcox est entrepreneur et expert en cybersécurité. Il est le fondateur et le président-directeur général de Fifth Domain, une entreprise australienne de technologies de formation en cyberopérations. Matt a commencé sa carrière en 2008 aux cyberopérations de l’Australian Signals Directorate. En 2013, il a pour la première fois proposé ses services de consultation à des organismes au sein de la communauté des renseignements australiens. Ensuite, en 2015, il a fondé Fifth Domain et s’est mis à élaborer et donner des cours sur les cyberopérations offensives et défensives. Son domaine professionnel de prédilection est le perfectionnement de la main-d’œuvre en matière de cyberopérations. Plus particulièrement, les scénarios de cyberopérations à haute-fidélité en équipe. Actuellement, Matt et Fifth Domain collaborent avec le milieu postsecondaire, le gouvernement et l’industrie pour mettre au point des technologies de formation, des analyses et des scénarios qui permettront de renforcer les compétences de la main-d’œuvre.

OWEN PIERCE, Gestionnaire de programme, recherche nationale et éducation chez Australian Cyber Security Growth Network Ltd. (AustCyber)

CyberNB

Owen Pierce est responsable des programmes de recherche et d’éducation à l’échelle nationale au sein de l’Australian Cyber Security Growth Network Ltd (AustCyber). AustCyber constitue une initiative dirigée par l’industrie et financée par le gouvernement fédéral australien annoncée dans le cadre de la stratégie nationale de cybersécurité de 2016 de l’Australie. AustCyber a pour mission de développer et de favoriser un écosystème de cybersécurité dynamique en Australie.
M. Pierce a acquis une vaste expérience en travaillant dans les secteurs de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle en Australie. Avant de se joindre à AustCyber, il était responsable des partenariats internationaux au sein de la meilleure université de l’Australie, l’Université nationale australienne (ANU). Auparavant, il a occupé divers postes à l’Institut royal de technologie de Melbourne (RMIT), dans l’État de Victoria, où il dirigeait la performance et la stratégie globales et l’engagement international de l’université. M. Pierce s’intéresse vivement à l’analyse de données et à l’utilisation de données pour dégager des idées qui appuient la prise de décisions fondées sur des données probantes. Il parle l’espagnol et l’anglais et est titulaire d’une maîtrise en relations internationales de l’Université de Melbourne et d’un baccalauréat en études internationales de l’Université Deakin.

EMMANUEL ST-AUBIN est un fonctionnaire professionnel de confiance qui a joint a joint les rangs de la fonction publique en 2002. Il a de l’expérience dans la direction et la gestion de questions et d’initiatives complexes dans le cadre de changements organisationnels. Il possède des compétences en politique, en sécurité, en planification stratégique ainsi qu’en gestion des résultats et du rendement, en gouvernance et en gestion de projets. Emmanuel est également reconnu comme un leader innovateur, prêt à prendre des risques calculés et à l’aise en dehors des sentiers battus.

Emmanuel a joint Sécurité publique au sein de la direction de la cybersécurité nationale en juin 2018 dans le rôle de gestionnaire, politique et gestion des enjeux. Il est depuis février Directeur intérimaire de la division. Avant de se joindre à Sécurité publique, Emmanuel a travaillé à l’Agence spatiale du Canada (ASC) ou il était responsable des divisions  d’entreprise en gestion de projet, de l’assurance qualité et de la certification, ainsi que de la planification intégrée et de la gouvernance.

Emmanuel détient un bachelier spécialisé en Communications de l’Université Concordia, Montréal, possède 10 années d’expériences dans le secteur privé comme journaliste, rédacteur en publicité et technique, et comme concepteur graphique. Durant ses premières années dans la fonction publique, Emmanuel a complété une maîtrise en Administration publique à l’École nationale d’administration publique (ÉNAP), Gatineau.

DONNA MILGRAM, Fondatrice et directrice générale, Institute for Women in Trades, Technology and Science (IWITTS)

CyberNB

Donna Milgram est la fondatrice et la directrice générale de l’Institute for Women in Trades, Technology and Science (IWITTS) et elle a consacré sa carrière à aider les femmes à réussir dans des domaines traditionnellement dominés par les hommes. Elle a mis au point la formation WomenTech Educators Training pour aider, à l’échelle du pays, les éducateurs à accroître le nombre de femmes dans leurs programmes STIM ou de formation technique et professionnelle. Mme Milgram a participé à titre de chercheuse principale à cinq projets subventionnés par la National Science Foundation (NSF), notamment le CalWomenTech Project, lequel a été souligné par la NSF pour son accomplissement de taille et l’efficacité de son programme, et retenu parmi trois projets modèles par l’American Association of University Women. Mme Milgram possède également une solide expérience auprès des organismes d’application de la loi auxquels elle apporte son aide pour recruter, intégrer et retenir des agentes de police. À deux reprises, elle a assuré une formation sur ce sujet à l’Academie du FBI à l’intention des chefs de police et a signé deux articles dans le Police Chief Magazine.

PETER MEEHAN, Cofondateur de la Cybersecurity Workforce Alliance (CWA) et premier vice-président international et partenariat chez iQ4 Corporation

CyberNB

Peter Meehan est cofondateur de la Cybersecurity Workforce Alliance (CWA), de SVP International et de Partnerships for iQ4 Corporation, une entreprise de plateforme technologique de premier plan, qui propose des solutions pour l’optimisation, la mobilité et la rétention de la main-d’œuvre des entreprises, ainsi que pour le rapprochement avec le milieu universitaire et le cheminement de carrière, dans le but d’adapter l’enseignement aux besoins de l’industrie en formation de la main-d’œuvre. Sa proposition au Postsecondary Electronic Standards Council (PESC) a remporté le prix des pratiques exemplaires, assurant à iQ4/CWA une place de chef de file et d’intervenant important dans le domaine des stages virtuels et des préapprentissages, lesquels jouent un rôle d’accélération et d’adaptation pour les candidats prêts à rejoindre la main-d’œuvre. Il prend fréquemment la parole sur des plateformes ou dans des groupes d’experts, notamment lors de la Conférence mondiale sur l’apprentissage en ligne de 2017 à Toronto et pendant quatre années de suite aux conférences de la National Initiative on Cybersecurity Education (NICE). Ces plateformes sur le leadership éclairé ont joué un rôle fondamental dans le développement de l’initiative CWA, qui comptait 14 personnes en 2015 et qui est devenue par la suite un mouvement mondialement reconnu de plus de 1 000 membres, répartis dans plus de 400 entreprises. M. Meehan a à cœur la diversité et l’inclusion, s’efforçant toujours de recruter et de former des jeunes femmes et d’anciens militaires dans le domaine de la cybersécurité et du cyberrisque. Avant de connaître du succès professionnel dans le secteur des ventes, du marketing et de la gestion internationale, il a fait carrière dans la comptabilité de gestion.

SANDRA SARIC, Vice-présidente, Talent et innovation, CTIC

CyberNB

Sandra Saric mène des initiatives qui favorisent la diversité, l’inclusion et la collaboration avec l’industrie, le gouvernement et le milieu de l’éducation en lien avec des stratégies et des mesures afin de miser sur les talents et de renforcer les capacités dans l’économie numérique du Canada au Conseil des technologies de l’information et des communications. En tant que défenseure de l’inclusion au Canada et à l’échelle mondiale, elle se concentre surtout sur les initiatives qui touchent le recrutement, l’intégration et l’avancement des talents mondiaux, des femmes, des Autochtones et des jeunes dans le domaine des TIC.
À ce titre, elle a reçu en 2015 le prix d’excellence de leadership pour la diversité des femmes en communications et technologie et traite souvent de sujets qui concernent l’inclusivité, l’éducation et les compétences numériques, et le marché du travail numérique. En 2017, elle a été nommée l’une des 150 femmes canadiennes dans le domaine des STIM. Au CTIC, elle a joué un rôle essentiel dans le lancement de l’initiative canadienne d’éducation en cybersécurité pour les jeunes, CyberTitan, afin de préparer les jeunes à acquérir des compétences en cybersécurité. Elle est également conseillère au sein du groupe consultatif du programme Planifier pour le Canada, du Conseil des employeurs champions de l’initiative Embauche immigrants Ottawa, et du Forum mondial sur la migration et le développement (World Employment Confederation, Organisation internationale des employeurs).

MANSUR HASIB, CISSP, PMP, CPHIMS, Président de programme, Technologie de la Cybersécurité, École doctorale de University of Maryland University College (UMUC) State University – Global Campus 

CyberNB

Lors d’une cérémonie qui s’est déroulée en 2017 à Austin dans le Texas, (ISC)2 a reconnu M. Mansur Hasib comme étant une “vedette de rock” de la cybersécurité et lui a offert une guitare électrique ainsi que le prix (ISC)2 Americas Information Security Leadership (ISLA) pour avoir dirigé la mise en œuvre du programme de maîtrise en sciences avec spécialisation en technologies de cybersécurité à l’University of Maryland University College (UMUC). En 2018, le Global Cyber Startup Observatory basé en Europe a intronisé M. Hasib au Temple de la renommée. La même année, le magazine SC a attribué le prix Best Cybersecurity Higher Education Program à l’UMUC. L’UMUC est de nouveau parmi les candidats à ce prix en 2019. M. Hasib a également remporté le prix 2017 Cybersecurity People’s Choice et le prix 2017 Information Governance Expert of the Year. Il possède 30 ans d’expérience dans la direction de transformations organisationnelles grâce au leadership numérique et à la stratégie de cybersécurité dans les domaines des soins de santé, de la biotechnologie, de l’éducation et de l’énergie. Il a été chef du service de l’information pendant 12 ans. Son livre précurseur Cybersecurity Leadership (disponible en format électronique, de poche et audio) a été très bien accueilli tant par les praticiens que par les spécialistes et figure parmi les meilleurs livres de tous les temps en matière d’informatique et de cybersécurité. En 2013, dans le cadre de son travail de doctorat, M. Hasib a mené une étude nationale sur la cybersécurité dans le domaine des soins de santé aux États-Unis. Il a publié le livre Impact of Security Culture on Security Compliance in Healthcare in the USA et il est devenu une des premières personnes au monde à obtenir un titre de docteur en science en cybersécurité.>Titulaire d’un baccalauréat en sciences économiques et politiques et d’une maîtrise en sciences politiques, M. Hasib offre une perspective interdisciplinaire unique dans tous les sujets qu’il aborde. Il aime le tennis de table, l’humour et les voyages; il a visité les 50 états des États-Unis. Suivez-le sur Twitter @mhasib ou sur LinkedIn : www.linkedin.com/in/mansurhasib. Pour en savoir plus à son sujet, consultez le site Web www.cybersecurityleadership.com.

TERESA DUROCHER est actuellement vice-présidente de la gouvernance et de la prestation pour le groupe de gestion des identités et des accès à la Citizens Bank de Rhode Island. Elle est titulaire d’un baccalauréat en sciences économiques de l’Université de Californie (Davis) et a obtenu une affectation dans l’armée américaine par l’intermédiaire du programme Reserve Officers’Training Corps (ROTC). Pendant dix ans, elle a été agente d’information militaire dans des unités stratégiques et tactiques basées à l’étranger et aux États-Unis, avant de s’installer sur la côte sud du Massachusetts.

Un de ses nombreux rôles chez Fidelity Investments était celui de directrice de l’engagement et de l’innovation pour le groupe en cybersécurité de l’entreprise chez Fidelity. Dans le cadre de ses fonctions, elle était chargée du programme de sensibilisation et d’éducation à la sécurité destiné à plus de 40 000 associés dans le monde, elle soutenait le développement des compétences en cybersécurité du personnel de la sécurité de l’information sur la base du cadre de cybersécurité du National Institute of Standards and Technology (NIST) et du cadre de perfectionnement de la main-d’œuvre en cybersécurité de la National Initiative for Cybersecurity Education (NICE).

Mme Durocher a siégé à la RI Governor’s Cybersecurity Commission et est une membre fondatrice, ainsi qu’une mentore, de la Cybersecurity Workforce Alliance. Elle a auparavant représenté Fidelity au Financial Services Sector Coordinating Council (FSSCC), au conseil consultatif de Purdue CERIAS, elle a dirigé le volet Fidelity à l’Executive Women’s Forum (EWF) et représenté le groupe de cybersécurité au comité directeur d’Enterprise Women in IT. Elle a pris part au Post Graduate Intelligence Program de la Defense Intelligence Agency, réussi l’examen Certified Financial Planner et obtenu le titre de Certified Information Systems Security Professional (CISSP).

RIMA ARISTOCRAT, B.M.A., M.Ed -Directrice générale et présidente de Willis College; Directrice fondatrice, BHT CAIP; Présidente fondatrice, TeKnoWave Inc.; Directrice fondatrice, VFTP Canada NPO; Directrice, Elevate International 

CyberNB

Éducatrice, entrepreneuse, philanthrope et conférencière, Rima Aristocrat réduit l’écart des compétences entre l’éducation et l’industrie depuis plus de 40 ans. Elle a quatre filles, quatre petites-filles et un petit-fils. Elle a été invitée à prendre la parole à de nombreuses conférences locales, nationales et internationales. Rima Aristocrat est présidente et directrice générale du Willis College, une institution vieille de 153 ans qui offre une éducation et une formation aux compétences de l’industrie immédiatement transposables au marché de l’emploi, permettant aux adultes de s’orienter vers des carrières dans les affaires, les soins de santé, les technologies et la cybersécurité.
Depuis 1866, Willis College fait figure de chef de file quand il s’agit de prendre conscience des nouvelles exigences du marché du travail et d’y répondre grâce à l’élaboration et à la prestation de programmes de formation aux compétences pratiques de l’industrie pour pouvoir ainsi répondre aux besoins du monde des affaires. Elle est la fondatrice de la Canadian Association of Immigrant Professionals, la fondatrice et la présidente de TeKnoWave Inc. – initiative canadienne de formation des Premières Nations aux TI -, la fondatrice et la directrice du Programme de transition convivial pour vétérans, la fondatrice de la Willis Cybersecurity Academy, la fondatrice des bourses d’études Willis Women in Technology et A Soldier’s Hero, un programme à l’intention des conjoints de militaires. Elle est la seule Canadienne à siéger au conseil consultatif de l’éducation chez Microsoft, elle a fréquemment été invitée à titre de conférencière et elle a figuré sur la page de couverture de nombreux magazines. Elle a reçu de nombreux témoignages de reconnaissance nationaux et internationaux pour sa contribution à l’éducation postsecondaire, notamment le 2018 Global Cyber Startup Observatory Cyber Hall of Fame Canada, France and US Slides.

Publications et articles : Aristocrat R., (1995) Adult Learner Back in Classroom. Ottawa. Aristocrat R., Wilson K., (2000) Building a Canadian e-Learning Model, a private training perspective.

Philosophie personnelle : « De notre naissance à notre mort, nous les êtres humains sommes de simples voyageurs, il nous appartient de choisir les traces que nous laisserons de notre passage. » Aristocrat Rima (1991) [traduction]

JEAN-MARIE PELLETIER – coordonnateur de la formation

Jean-Marie Pelletier est employé du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) depuis plus de 23 ans. Il est titulaire d’un baccalauréat en arts avec spécialisation en affaires, en économie et en anglais de l’Université de Moncton et d’un baccalauréat en éducation de l’Université du Maine. Il détient aussi un certificat en technologies de l’éducation, un certificat de maîtrise en gestion de projets et un certificat en vérifications de la qualité.

À l’exception d’une période de trois ans pendant laquelle il a assuré la surveillance du système de qualité à Miramichi et ensuite à Bathurst, il a passé la plus grande partie de sa carrière au CCNB à concevoir, à personnaliser et à offrir des formations pour les clients professionnels et les particuliers du Nouveau-Brunswick par l’intermédiaire du département de la formation continue.

Pendant sa carrière, Jean-Marie a eu l’occasion d’offrir ses services à des collectivités autochtones dans le cadre de divers projets de formation. En effet, il travaille presque exclusivement avec cette clientèle depuis 2012. Les Premières Nations s’intéressent beaucoup aux plus récentes technologies et innovations et veulent être à la pointe des nouvelles tendances. Jean-Marie a donc aidé le CCNB à devenir le premier établissement des provinces de l’Atlantique offrant des programmes personnalisés dans les domaines du développement d’applications mobiles, des mégadonnées, de l’essai de logiciels et de la cybersécurité, grâce à l’approche avant-gardiste de ses partenaires autochtones.

La relation de respect qui a été établie entre le CCNB et les collectivités et partenaires autochtones a incité l’établissement à créer une unité des partenariats autochtones, dont Jean-Marie est le gestionnaire depuis 2015. En moyenne, le CCNB offre des services à plus de 250 clients autochtones par année, générant ainsi des ventes d’environ 1,5 M$.

FRANK POST – directeur principal, Cybersécurité

Frank Post est un cadre chevronné dans le domaine de la technologie et de la sécurité; il possède plus de 25 ans d’expérience mondiale dans les secteurs du commerce, des télécommunications et des services gérés. Frank est responsable des équipes de prestation des services chez Difenda.

Avant de rejoindre Difenda en 2017 en tant que responsable de la sécurité infonuagique, Frank était à la tête des services gérés chez un fournisseur de services de sécurité gérés de prestige où il a élargi les activités d’infrastructure gérée pour y inclure un centre des opérations de sécurité de classe mondiale et un service de DevOps pour aider les clients qui exploitent un système infonuagique public et hybride. Il fournissait des services conformes aux normes de certification ISO, SOC, PCI DSS, NIST et CIS afin de servir les nombreux clients dans les gouvernements, le secteur des soins de santé, le secteur bancaire et d’autres industries réglementées.

Frank possède également 15 ans d’expérience en gestion des TI dans les secteurs des finances, de l’assurance et du droit, où il a conçu, déployé et géré des environnements de réseau d’entreprise avec le plus haut degré de confidentialité, d’intégrité et de disponibilité.

Frank est membre du conseil d’administration et fournisseur de services du Centre des opérations de sécurité (COS) pour les PME dans le cadre du projet Centre des opérations de sécurité des infrastructures essentielles (COSIE), mandaté par le gouvernement du Nouveau-Brunswick pour établir un modèle de protection des infrastructures essentielles à l’échelle provinciale et nationale.

ANDREW JEFFERIES – cofondateur et vice-président, Services de sécurité

Andrew Jefferies est cofondateur et vice-président, Services de sécurité, chez Bulletproof où il dirige la Division de gouvernance et de gestion des risques et de la conformité, ainsi que le Centre des opérations de sécurité. Son objectif premier est le développement des activités et des services. Le moment où, en qualité de vice-président, Andrew a éprouvé le plus de fierté fut lorsqu’un client lui a dit « Waouah, en fait, vous savez de quoi vous parlez! Ce n’est pas toujours le cas au niveau de la direction. » Alors qu’il se sent à l’aise autour d’une table de conférence, il est vraiment un geek dans l’âme.

En dehors de Bulletproof, Andrew adore faire de la voile en famille sur les eaux froides de l’Atlantique, jouer un peu de musique et se promener en forêt.

LEO VAN DUYN – Workforce Development, CTC Education & Awareness, JP Morgan Chase & Co.

Leo Van Duyn travaille dans le perfectionnement de la main-d’œuvre, cybersécurité et contrôles techniques (Cybersecurity and Tech Controls, Workforce Development) chez JP Morgan Chase & Co. depuis 21 ans. Avant sa nomination à Workforce Development, Van Duyn a occupé les postes suivants : gestionnaire des risques pour la sécurité du périmètre de l’infrastructure, gestionnaire des risques liés à l’information, coordonnateur de la gestion des vulnérabilités et ingénieur d’exploitation des réseaux. Il a également été représentant du secteur d’activités dans le cadre de forums sur la vulnérabilité des entreprises et la gestion de la sécurité.  Il est diplômé de l’université DeVry où il a étudié les activités commerciales.

OLIVER WINKLER – Chef commercial, Stratégie et innovation, Siemens Canada

Oliver Winkler est chef commercial, Stratégie et innovation, à Siemens Canada. À ce poste, il dirige le développement des occasions stratégiques majeures au niveau de l’entreprise dans divers domaines, comme la cybersécurité, la fabrication de pointe, le secteur de l’énergie et l’infrastructure intelligente.

Il dirige également les activités de Siemens Canada qui sont axées sur l’innovation en établissant des relations et des partenariats avec des entreprises en démarrage et des intervenants clés en innovation, comme le Conseil national de recherches du Canada, le Centre d’excellence de l’Ontario et MaRS.

Winkler possède un doctorat en physique de la Humboldt-Universität de Berlin, en Allemagne, ainsi qu’un MBA de l’Université Wilfrid Laurier.

L’HON MARY E. WILSON – ministre du Développement économique et des Petites Entreprises ministre responsable d’Opportunités NB 

Mary Wilson a été élue à l’Assemblée législative le 24 septembre 2018 pour représenter la circonscription d’Oromocto-Lincoln-Fredericton et a été nommée ministre du Développement économique et des Petites Entreprises et ministre responsable d’Opportunités Nouveau-Brunswick.

Avant d’être élue députée, Mme Wilson a été pendant 20 ans au service de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) où elle a travaillé en collaboration avec des propriétaires d’entreprises indépendantes et des entrepreneurs de la région de Fredericton et d’Oromocto.

Elle a rencontré personnellement plus de 12 000 propriétaires d’entreprises indépendantes, ce qui lui a donné un aperçu unique des possibilités qui s’offrent au secteur et des défis à relever. Elle est tout à fait consciente de ce dont les entreprises ont besoin pour créer des emplois dans notre province.

Mme Wilson avait auparavant travaillé dans le secteur privé pendant 16 ans à titre de courtière d’assurances et avait tout récemment intégré le monde de l’immobilier en tant que courtière immobilière. Elle sait nouer des relations, communiquer avec les gens et défendre leurs intérêts avec adresse — toutes des qualités importantes pour une députée de l’Assemblée législative.

Résidente de longue date d’Oromocto et issue d’une famille militaire, elle est bien placée pour comprendre les sacrifices des militaires et de leur famille. Mme Wilson et son mari, Rob, ont deux enfants adultes : un fils, Bill, et une fille, Bobbi.

FAHD GULZAR – responsable des programmes du secteur public canadien chez Amazon Web Services

Fahd Gulzar dirige l’élaboration et la localisation des programmes d’éducation et d’adoption dans le domaine de l’infonuagique pour le secteur public canadien, notamment le gouvernement, le secteur des soins de santé, le milieu de l’éducation et le secteur sans but lucratif. Dans le cadre de ses fonctions, il s’occupe principalement du perfectionnement de la main-d’œuvre, en faisant valoir la diversité, l’inclusion, l’éducation et la cybersécurité. Avant de rejoindre Amazon en 2018, Fahd dirigeait des mesures contre le blanchiment d’argent et la fraude de grande ampleur au SAS Institute, une firme chef de file dans l’analyse des données. Fahd est spécialiste certifié anti-blanchiment de capitaux (CAMS) et possède de l’expérience dans le domaine du risque, des méthodes et du cadre préventif de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme.

Fahd est Project Management Professional (PMP) et Agile Certified Practitioner (PMI-ACP). Il a obtenu des résultats concrets en incorporant le cadre Agile à des initiatives de plusieurs millions de dollars et à des programmes infonuagiques nationaux.

Fahd détient un baccalauréat en sciences appliquées, génie électrique, de l’Université de Waterloo et une maîtrise en administration des affaires de l’Université Wilfrid Laurier. Fahd parle couramment plusieurs langues, dont le français.

RANDY PURSE, CD, Ph. D., CTDP, Directeur, Normes en matière de cybersécurité à l’Association canadienne de la technologie de l’information (ACTI)

Randy Purse est spécialiste de l’éducation et de la formation en cybersécurité, conseiller en perfectionnement de la main-d’œuvre, conseiller principal en apprentissage ainsi qu’universitaire. Après plus de 36 ans dans l’Armée canadienne et au Centre de la sécurité des télécommunications/Centre canadien pour la cybersécurité, Randy a assumé le rôle de directeur des normes de cybersécurité à l’Association canadienne de la technologie de l’information, où il est chef de projet de l’initiative nationale de perfectionnement de la main-d’œuvre en cybersécurité. Il s’est également joint récemment à l’équipe d’éducation et de formation de la société sans but lucratif Cybersecure Catalyst de l’Université Ryerson, en qualité de conseiller et d’animateur. Pendant ses loisirs, il aime passer du temps avec sa famille, écrire, lire, poursuivre ses recherches et échanger sur des sujets d’intérêt dans les domaines de l’apprentissage et de la technologie.

BILL NEWHOUSE est directeur adjoint de la National Initiative for Cybersecurity Education (NICE) et ingénieur en sécurité au sein du National Cybersecurity Center of Excellence (NCCoE).

En tant que directeur adjoint de la NICE, il dirige et encourage les efforts déployés pour favoriser, dynamiser et promouvoir un réseau robuste et un écosystème intégré d’enseignement, de formation et de perfectionnement de la main-d’œuvre en cybersécurité qui peuvent protéger plus efficacement le cyberespace. Il est également auteur principal du cadre de la main-d’œuvre de la NICE, NIST Special Publication 800-181.

Au NCCoE, il est responsable de la rédaction des guides de pratiques qui comblent les vastes lacunes technologiques dans la mise en œuvre de la cybersécurité touchant les secteurs à risque dans la vente au détail, l’hôtellerie et le gouvernement fédéral. Ces projets reposent sur les connaissances et la passion des membres de diverses industries qui ont un objectif commun d’éliminer les risques en cybersécurité en démontrant que les technologies accessibles sur le marché peuvent être configurées afin d’améliorer la capacité des secteurs de contrer les cyberrisques.

De plus, M. Newhouse favorise les efforts de coordination de la recherche et du développement en cybersécurité à titre de coprésident d’un groupe de travail fédéral interorganisationnel en cybersécurité, ainsi que de représentant régulier du NIST au sein des groupes de travail fédéraux de la recherche et du développement axés sur la cybersécurité.

Newhouse est diplômé du Georgia Institute of Technology et de l’Université George Washington. Il travaille pour le gouvernement fédéral depuis plus de 30 ans.

ROBERTO GAUVIN est présentement un spécialiste de l’Éducation et entrepreneur d’école pour CyberNB, un organisme de service spécial d’OpportunitésNB.  Il détient un baccalauréat en éducation secondaire (majeure en mathématique et mineure en physique) de l’Université de Moncton ainsi qu’un certificat post-baccalauréat et une maîtrise en administration scolaire de l’Université du Manitoba. Sa carrière dans le domaine de l’éducation a débuté en 1988 comme enseignant en immersion française. Il a travaillé dans l’Ouest canadien comme enseignant de sciences en immersion française et comme directeur adjoint d’une école intermédiaire et d’une autre secondaire. C’est en septembre 2000 qu’il a eu la chance de revenir dans son coin de pays et de devenir le directeur du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) jusqu’en juin 2018.

MIKE O’BRIEN – Maire de Fredericton

Trois dénominateurs communs tissent la trame de l’ascension de Mike O’Brien jusqu’au siège de maire de Fredericton – une vie au service du public, une grande perspicacité et une compassion constante pour les plus défavorisés. Grâce à ces atouts et au véritable amour qu’il voue à sa communauté, la ville est plus forte et plus inclusive que jamais.

Du point de vue professionnel, Mike O’Brien a fait sa marque en tant qu’ingénieur. Certains Frederictoniens, surtout les plus âgés, le connaissent plutôt pour sa présence chez les Condors de Fredericton, où son fameux lancer lui a valu le titre de champion national au Temple de la renommée de Baseball Nouveau-Brunswick.

Toutefois, c’est à l’extérieur du terrain de balle qu’il s’est particulièrement accompli. Le dévouement de Mike envers sa communauté remonte à son enfance. Au fil des années, il a siégé à de nombreux conseils dans des milieux variés : économique, récréatif, scolaire et hospitalier. Parmi toutes les questions sociales qu’il a traitées, l’itinérance est celle qui le passionne le plus et où son travail a changé les choses. À son poste de président-fondateur du Comité sur le logement à prix abordable de la Ville de Fredericton, et plus tard, de président du Groupe d’action communautaire sur l’itinérance, Mike a toujours encouragé « Le logement d’abord », un mode d’action éprouvé en matière d’éradication de l’itinérance chronique dans la ville. C’est ainsi que Fredericton est en voie de devenir la première ville du Nouveau-Brunswick à éliminer l’itinérance chronique.

Parallèlement à l’énergie qu’il a investie dans la communauté, auprès d’organismes à but non lucratif, Mike se démarque par une éminente carrière dans le service public. Après avoir été élu pour la première fois en 2001 au conseil municipal, il a été réélu trois fois comme conseiller avant de remporter le poste de maire en 2016. Le scénario de ses réalisations comme maire de Fredericton est encore en train de s’écrire, mais deux de ses accomplissements du temps qu’il était conseiller municipal serviront particulièrement bien la Ville à l’avenir.

Ainsi, au poste de président du Comité des finances et de l’administration, Mike a supervisé l’adoption du plan financier visionnaire à long terme de la municipalité et du programme Lean Six Sigma d’amélioration des processus. Combinées à ses efforts sur le plan des programmes sociaux visant l’inclusion et le fait de ne laisser personne pour compte, ces deux initiatives auront placé Fredericton parmi les communautés les plus progressistes et responsables financièrement du pays.

WILLIAM KIERSTEAD est un éducateur de carrière âgé de 34 ans, reconnu au Canada et à l’étranger pour son engagement envers l’apprentissage du 21siècle et l’intégration de la technologie. Il a été enseignant en salle de classe, administrateur de deux écoles secondaires, superviseur de district et directeur du 21st Century Research Office du ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick. Plus récemment, il était spécialiste de l’éducation chez CyberNB, un organisme d’Opportunités Nouveau-Brunswick. Il est actuellement expert-conseil chez Authentic Education Consulting, où il se concentre principalement sur des partenariats entre les parties prenantes de l’éducation publique, de l’éducation postsecondaire et l’industrie en matière de perfectionnement de la main-d’œuvre.

William croit fermement que l’éducation publique constitue un vecteur essentiel de la croissance économique et de la création d’un vivier de talents. Le contenu et la forme de notre enseignement, ainsi que le moment où nous dispensons celui-ci, ont de l’importance. L’apprentissage doit être authentique, pertinent et utile afin de répondre aux exigences des économies existantes et émergentes. Les étudiants doivent disposer de ressources fiables pour faire des choix de carrière bien avant l’obtention de leur diplôme. L’industrie et le milieu de l’éducation postsecondaire ont donc un rôle à jouer dans l’établissement de partenariats avec le milieu de l’éducation publique afin de créer des cheminements de carrière plus évidents pour les élèves dès l’école intermédiaire.

DAVE TRASK, ING.
Ingénieur expert, Cybersécurité, Laboratoires Nucléaires Canadiens

Après avoir obtenu son baccalauréat en génie électrique, Dave s’est joint aux Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC, anciennement Énergie atomique du Canada) à titre de concepteur de systèmes de contrôle. À la suite d’environ trente années d’expérience dans les systèmes de contrôle des processus destinés aux applications essentielles à la mission, Dave est désormais ingénieur principal en cybersécurité aux Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), organisation canadienne chef de file en science et en technologie dans le domaine nucléaire. Il appuie les décisions stratégiques de la haute direction en ce qui a trait aux activités de recherche et de développement et, dans le cadre de ces fonctions, il a fondé le centre national d’innovation pour la cybersécurité du LNC, lequel se focalise sur la protection des systèmes industriels dans le domaine de l’industrie nucléaire. Dave mène des recherches sur la cybersécurité dans la chaîne d’approvisionnement, les qualifications constituant un atout, les centres d’opérations de cybersécurité, les systèmes SCADA pour activer à distance de petits réacteurs modulaires, les pratiques exemplaires en cybersécurité et l’élaboration d’un système de détection d’anomalies au sein de systèmes de contrôle industriels (SCI). Ses résultats de recherche informent le gouvernement, les organismes de réglementation et de normalisation, ainsi que les services publics.

ANGELA McALLISTER est une professionnelle de la cybersécurité qui travaille dans ce domaine depuis plus de treize ans. Elle est la superviseure de l’équipe de mobilisation et de liaison-recherche au Centre canadien pour la cybersécurité. Le centre de cybersécurité constitue la seule source unifiée fournissant des avis, des conseils, des services et du soutien spécialisés en matière de cybersécurité pour le gouvernement, les propriétaires et les exploitants d’infrastructures essentielles, le secteur privé et les Canadiens.

Avant d’occuper ce poste, Angela a exercé les fonctions de technicienne de la sécurité des communications, d’analyste de la sécurité des technologies de l’information et de rédactrice technique dans le domaine des technologies de l’information. Angela est également professeure de communications, d’électronique et d’applications informatiques dans deux collèges ontariens. Angela est titulaire d’un baccalauréat en technologie, d’un diplôme en technologie du génie électrique et d’un agrément C.E.T. Elle étudie actuellement en vue d’obtenir une maîtrise en gestion de la technologie.

JOSH LAMONT a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université du Nouveau-Brunswick en 2008. Il a travaillé pour l’Institut laitier et fourrager de l’Atlantique (ILFA) de 2008 à 2015. À l’époque où il travaillait pour l’ILFA, il a occupé les postes d’agent de projet, de gestionnaire de projet et directeur général. Son rôle principal consistait à aider les producteurs laitiers du Canada atlantique à gagner en rentabilité grâce à l’élaboration et à la mise en œuvre de programmes de recherche et d’extension. Josh a été reconnu en 2017 pour son travail et sa contribution dans l’intendance environnementale au Canada et a reçu l’épinglette du 150e anniversaire du Canada.

Josh travaille actuellement au New Brunswick Community College (NBCC) en qualité de directeur du développement des affaires pour les régions de Fredericton et Woodstock. Dans le cadre de ses fonctions, il travaille en collaboration avec des organismes communautaires, des entreprises et des associations à but non lucratif pour les aider à cerner leurs besoins en formation, à élaborer et à mettre en œuvre des occasions de formation dans le but de perfectionner et d’améliorer la main-d’œuvre au Nouveau-Brunswick. En 2018, Josh travaillait au NBCC pour repositionner le programme de formation postuniversitaire en cybersécurité et élaborer un programme de microaccréditation sanctionné par un écusson et fondé sur le cadre de la National Initiative for Cybersecurity Education (NICE), de réputation internationale.

RICHARD WUNDERLICH est chez Siemens depuis 1988 et dirige un cabinet-conseil dans une société en exploitation appelée Smart Infrastructure. Richard et le cabinet-conseil se concentrent sur les contributions que Siemens peut apporter au secteur énergétique grâce à une transformation permettant l’instauration du système énergétique du futur.

Depuis son arrivée chez Siemens, il a occupé des fonctions dans divers secteurs de l’industrie et un poste en Allemagne. Il a joué des rôles déterminants dans le lancement de R et D et les nouvelles offres pour la clientèle. Il a exercé ses fonctions au Canada, en Amérique du Nord et ailleurs dans le monde, notamment la gestion des comptes, le développement des affaires, le service à la clientèle, le marketing et la stratégie, la gestion des programmes et les fonctions intégrées.

Depuis 2005, il se consacre exclusivement au secteur énergétique. Il a permis, au cours des dernières années, le développement de divers produits et a lancé une gamme de nouveaux secteurs d’activités, tout récemment une protection pour les infrastructures essentielles du secteur énergétique et l’industrie des systèmes physiques de cybersécurité. Les perspectives de Richard sur les processus intégrés, la chaîne d’approvisionnement et le service à la clientèle constituent de nouvelles approches afin d’appuyer le nouveau paradigme d’un monde de l’énergie axé sur les technologies intelligentes et sécurisées.

À la fin de ses études à Mount Allison en 2005, ADAM BINET a poursuivi son parcours pour obtenir un baccalauréat en éducation à l’Université Memorial de Terre-Neuve-et-Labrador, à St. John’s en 2006. Après l’obtention de son diplôme, il a déménagé à Moncton (Nouveau-Brunswick), où il vit depuis, pour y commencer sa carrière d’enseignant. Depuis ses débuts au district scolaire 2 (et maintenant dans l’Anglophone East), il enseigne dans différentes écoles secondaires et intermédiaires. Il a pratiquement donné tous les cours de technologie proposés de la sixième à la douzième. Il a également terminé sa maîtrise en éducation aux technologies de l’information à l’Université Memorial en 2014.

Au cours des cinq dernières années, Adam a été l’enseignant responsable des technologies à l’école Harrison Trimble High School, où il enseignait les sciences informatiques, la cybersécurité, le soutien technique et la production numérique. Il a aussi été conseiller pédagogique de l’équipe « Sound and Light », responsable de l’auditorium et chargée de répondre à tous les autres besoins audiovisuels de l’école. Il a également siégé à deux comités provinciaux de développement des programmes et a participé à l’élaboration de « Cybersecurity and Technical Support 110 » ainsi qu’à « Cybersecurity 120 ».

Adam est un passionné, un promoteur et un praticien de tout ce qui concerne la technologie. Il est enchanté d’avoir la chance de travailler pour CyberNB et le MEDPE afin de contribuer à la poursuite du développement et du déploiement des possibilités éducatives en cybersécurité (à la fois scolaires et extrascolaires) pour les étudiants de tout le Nouveau-Brunswick et d’alimenter de ce fait le vivier d’étudiants qualifiés pour les emplois en cybersécurité dans la province.

DAVID WHELBOURN
Directeur, Innovation et infrastructure, Opportuniés NB

David whelbourn

Fort de plus de 25 ans d’expérience dans les secteurs privé et public, David est un professionnel accompli en gestion de projets.

Il est gestionnaire de projets et de programmes certifié. Il a géré des projets et des programmes dans des domaines aussi diversifiés que les technologies de l’information, les soins de santé, les services aux entreprises, la distribution et le secteur public. Depuis 2005, il contribue au savoir en gestion de projets et aux normes PMI.

David possède une expérience fructueuse dans la direction de projets innovateurs pour des entreprises telles que Panasonic, Reed Exhibitions, Medicsight, ainsi que pour le gouvernement du Nouveau-Brunswick.

Il a fait preuve d’innovation dans des pratiques commerciales et médicales ainsi que dans des services partagés. À l’heure actuelle, il est directeur du programme CyberNB, une initiative du gouvernement du Nouveau-Brunswick qui vise à faire du Nouveau-Brunswick l’épicentre canadien de la cybersécurité.

David est originaire du Royaume-Uni. Il a immigré au Canada et au Nouveau-Brunswick en 2005 et il a obtenu sa citoyenneté canadienne en 2010.

STEPHEN LUND
Le président-directeur général d’Opportunités NB

Stephen Lund

Stephen Lund est un leader dynamique et un expert en développement économique qui possède plus de 30 ans d’expérience dans le secteur bancaire, le capital-risque et la finance internationale.

Depuis 2015, il est directeur général d’Opportunités NB (ONB), le principal organisme de développement des affaires au Nouveau-Brunswick, et sous-ministre du Développement économique et des Petites entreprises. Sous la direction de Stephen, ONB a constamment dépassé les résultats prévus et surpassé tous les autres organismes canadiens de développement économique par habitant. Ses résultats ont dépassé ceux de tous les organismes semblables de la province au cours des vingt dernières années. ONB a été reconnue comme l’un des meilleurs employeurs du Canada atlantique trois années d’affilée et comme l’une des cultures d’entreprise les plus admirées au Canada en 2018.

Pendant cinq années consécutives, la revue Atlantic Business Magazine l’a désigné comme l’un des 50 meilleurs PDG du Canada atlantique. Stephen Lund a également été intronisé au temple de la renommée des PDG de l’Atlantic Business Magazine, en plus de voir son nom ajouté à la liste des 500 personnes les plus influentes des centres financiers à l’échelle mondiale.

Stephen possède une prestigieuse bague de finissant de l’Université St. Francis Xavier et il est détenteur d’un MBA de l’Université Queen’s. Il est titulaire du titre d’ICD.D de l’Institut des administrateurs de sociétés, en plus d’avoir effectué des études pour cadres supérieurs à Harvard, l’Université de Chicago et l’Université Queen’s.

SHARON ROSENMAN
Vice-président du marketing, Cyberbit

Sharon Rosenman est responsable du marketing à Cyberbit, fournisseur principal de plateformes de cyberpolygones. Dans le cadre de ses fonctions actuelles, M. Rosenman a participé au lancement de plusieurs centres de formation et de simulation en cybersécurité en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Il a tenu plusieurs postes de direction dans des entreprises en démarrage israéliennes pendant plus de 20 ans, notamment dans le domaine de la cybersécurité et des jeux vidéo, où il a dirigé la production de jeux de simulation de vol sous la marque Jane’s. M. Rosenman est titulaire d’un baccalauréat en cinéma, télévision et sciences informatiques de l’Université de Tel-Aviv.

Éducateur de carrière, BRIAN GRAY a occupé des postes au niveau universitaire et, plus récemment, a consacré dix-sept ans à l’éducation publique au niveau ministériel où ses responsabilités comprenaient le programme des métiers qualifiés et des technologies en passant par l’innovation et l’établissement de partenariats. Brian est un défenseur inlassable des liens importants entre l’éducation et l’industrie au profit des étudiants. Il a aussi réussi à modifier l’évolution de l’éducation publique dans sa province d’origine grâce à son expérience reconnue en innovation et à sa capacité à mettre au défi le statu quo.

DARRYL ESAU, vice-président des services d’apprentissage, apporte plus de 25 ans de connaissances spécialisées dans le domaine de la formation pour entreprises à sa division chez Bulletproof. Avant de se joindre à l’équipe de Bulletproof en 2009, Darryl a travaillé comme directeur pour une entreprise nationale de formation pour entreprises.

Ayant une clientèle figurant parmi la liste de Fortune Global 500, Darryl dirige une équipe talentueuse de plus de 30 employés à temps plein dans des bureaux de Halifax, en Nouvelle-Écosse, à Kamloops, en Colombie-Britannique. Darryl a d’excellents antécédents professionnels dans les secteurs de la croissance des entreprises, de l’innovation et de la créativité. Il se concentre maintenant sur la fusion des services d’apprentissage avec les services de sécurité et de consultation bien établis de Bulletproof et également à promouvoir sa division comme un service autonome.

RYAN MURPHY est un éducateur au Nouveau-Brunswick qui travaille au MEDPE, ainsi qu’au sein de l’équipe d’éducation de CyberNB. Diplômé de l’Université Mount Allison et de l’Université du Maine, Ryan a passé la plus grande partie de sa carrière à enseigner dans une salle de classe de la St. Malachy’s Memorial High School, où deux fois de suite une équipe a participé à la finale nationale CyberTitan. Il a changé récemment de cap et élabore dorénavant des programmes de formation en cybersécurité scolaires et parascolaires à l’intention des élèves et des enseignants de l’ensemble de la province.

Grâce au CyberDefence Hub, Ryan offre une formation en cybersécurité dans les écoles intermédiaires et secondaires du Nouveau-Brunswick, peu importe l’emplacement de l’école ou sa capacité à fournir les ressources techniques ou humaines nécessaires. En tant qu’organisateur-fondateur de la CyberDefence League du Nouveau-Brunswick, il est responsable de l’organisation d’activités compétitives rassembleuses et stimulantes au sein des écoles, peu importe le stade de développement des programmes de cybersécurité. Ryan joue fréquemment un rôle consultatif dans le cadre de programmes éducatifs, notamment auprès de plusieurs comités consultatifs d’élaboration de programmes d’études du MEDPE, et plus récemment en qualité de président du comité consultatif des écoles secondaires du Conseil des technologies de l’information et des communications (CTIC).

CyberNB

DILLON DONAHUE est spécialiste du cadre de compétences à CyberNB, dans la section Perfectionnement de la main-d’œuvre. Il travaille en étroite collaboration avec l’industrie et le milieu postsecondaire pour s’assurer que le Nouveau-Brunswick est bien placé pour combler la pénurie de main-d’œuvre en cybersécurité.

Dillon est né et a grandi au Nouveau-Brunswick. Après avoir sillonné le pays pendant de nombreuses années, il est heureux d’être de retour dans sa province natale. Dillon est diplômé des programmes de baccalauréat ès arts et d’éducation de l’Université St. Thomas, avec une majeure en sciences et technologie.

Avant d’assumer ses fonctions à CyberNB, il a enseigné au Nouveau-Brunswick, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique dans diverses écoles, de la première à la douzième année. Alors qu’il enseignait en Colombie-Britannique, il a créé et donné un cours de planche à roulettes offert aux élèves de neuvième année, le premier du genre dans la province. Même si certains jours la salle de classe lui manque, il aime son rôle chez CyberNB et les superbes occasions que la cybersécurité procure à sa province natale.

CHRISTIE STRUCKMAN aborde les enjeux complexes associés aux changements organisationnels et à la restructuration des activités en portant une attention particulière au point de vue humain. Ses domaines d’intérêt comprennent le changement de culture, les changements organisationnels, le rôle du dirigeant principal de l’Information (DPI), le leadership et les pratiques de gestion. Mme Struckman est membre de l’équipe Leadership, Culture and People de Gartner, au sein du groupe de recherche sur les DPI.

Avant de se joindre à l’équipe de recherche, Mme Struckman travaillait comme associée directrice pour le programme exécutif de Gartner. Elle offrait des conseils et des avis aux DPI de diverses industries quant aux initiatives stratégiques et technologiques. Avant de se joindre à Gartner, elle a acquis dix années d’expérience dans les domaines du développement organisationnel et du perfectionnement en leadership au sein du secteur public et de l’industrie de technologie de pointe. Elle a travaillé pendant neuf ans au service à la clientèle, aux services d’arrière-guichet, à la gestion du changement de TI et aux programmes stratégiques dans l’organisation des TI chez Intel. Elle a également été professeur, s’intéressant particulièrement à des sujets des écoles de commerce : le comportement, le changement et le leadership organisationnels.

Elle est titulaire d’un baccalauréat en sciences décisionnelles, d’une maîtrise en gestion des systèmes et d’un doctorat en comportement organisationnel.

ASHLEY MATAYA est stratège de la main-d’œuvre chez Opportunités Nouveau-Brunswick et CyberNB, Ashley se concentre sur l’éducation et le recrutement de talents dans le domaine de la cybersécurité. Elle sait que les besoins du secteur permettent de façonner non seulement le programme d’études, mais aussi les tendances migratoires dans le monde.  Ashley a quitté Toronto il y a un an pour se réinstaller au Nouveau-Brunswick en raison de ce secteur florissant. Elle aide d’autres personnes à en faire de même.

Le cyberécosystème de la province est unique en son genre au pays, et les besoins en talents continuent à croître.  L’éducation à la cybersécurité dans la province commence à la maternelle et se poursuit jusqu’en 12e année, puis au niveau postsecondaire. Le Nouveau-Brunswick est déterminé à générer des talents ici et à attirer de nouveaux effectifs de par le monde pour enrichir davantage les espaces de travail.

Ashley compte plus de dix années d’expérience en gestion de talents et en ressources humaines. Elle a deux baccalauréats ès arts en études féminines et en développement international de l’Université de Trent.  Elle est restée fidèle aux fondements du jumelage qu’elle a appris dans ses fonctions de recrutement et de chasseuse de têtes. Elle continue à mettre ces principes en pratique pour aider les entreprises de cybersécurité à trouver les meilleurs talents ici au Nouveau-Brunswick.

JACEK (JACK) B. KOWAL est le Gestionnaire de Portefeuille au bureau du Directeur, Connaissances et Technologies en Sécurité, Recherche et dévelopment pour la défense Canada du DND.  Avant qu’il soit avec des services d’enquêtes techniques de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et sera en détachement parmi nous. Depuis 2004, M. Kowal travaille pour la GRC et joue divers rôles relatifs à la TI et au génie dans les domaines de la conception de systèmes embarqués, du développement de logiciels, des systèmes de SIG, du cyberespace et de l’infrastructure de TI à haute disponibilité au sein des domaines d’enquêtes techniques. Il possède une vaste expérience dans la gestion de projets au sein de la communauté des sciences et de la technologie. Il a amené plusieurs équipes techniques à accomplir leur mission et il a géré l’exécution de programmes concernant les services opérationnels et de TI essentiels à la mission.

Kowal nous arrive fort d’une expérience de plus de 15 ans à Ottawa, au sein de la Direction des opérations techniques. Il a consacré ses efforts à l’établissement de partenariats et au financement externe au sein du gouvernement du Canada, des universités et de l’industrie, afin de tirer parti des capacités d’enquête de la GRC dans un monde complexe du point de vue technologique. Il a aussi offert des conseils en matière de gestion de projet et des services de gestion de portefeuille, et a souvent mené des projets spéciaux pour divers clients internes. Il a collaboré avec d’autres ministères en tant que représentant de la GRC pour le Programme d’innovation, notamment l’examen du Programme d’innovation Construire au Canada à ISDE et les consultations sur le SBIR, et a contribué au mémoire au Cabinet de Solutions innovatrices Canada (SIC).

Avant de se joindre à la fonction publique, M. Kowal travaillait dans le domaine de la haute technologie d’Ottawa, notamment pour l’entreprise Nortel et deux entreprises en démarrage. M. Kowal a occupé bénévolement le poste de directeur des finances d’un organisme de bienfaisance national, tout en dirigeant des programmes de leadership pour les jeunes. Il possède un baccalauréat en génie électrique avec une mineure en affaires de l’Université Carleton, une certification en gestion de projet (PMP), ainsi qu’une certification de praticien PRINCE2 et de gestion de portefeuilles, et il a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II pour ses contributions importantes auprès des Canadiens.

Pour plus d’information ou s’inscrire, visitez : CyberSmart 2019

Vous cherchez plus d'informations sur les mises à jour de certification et de cybersécurité?