Le 23 octobre 2019 | par David Whelbourn

Blogue

Cybersécurité : un monde sans frontières

Les cybercriminels ne reconnaissent pas les frontières, ils ne se préoccupent pas non plus des secteurs industriels ou des silos présents au sein de votre organisation. Tout un chacun constitue une cible légitime à leurs yeux.

Ces criminels collaborent pour résoudre les problèmes, partagent facilement et rapidement des méthodes d’attaque, des outils ou des techniques, et généralement tout ce qui les aidera à atteindre leurs objectifs. Cet esprit de collaboration les aide à vite comprendre comment tirer profit de vos faiblesses.

Observations de la Commission sur les attentats du 11 septembre – Le manque de collaboration

« Étant donné que les conspirateurs étaient flexibles et pleins de ressources, nous ne pouvons pas dire si une seule action ou une série d’actions auraient eu raison d’eux. Ce que nous pouvons dire avec certitude, c’est qu’aucune des mesures adoptées par le gouvernement des États-Unis de 1998 à 2001 n’a perturbé ou même retardé le déroulement du complot d’Al-Qaida. Dans l’ensemble du gouvernement, il y a eu des manquements – manque d’imagination, de politique, de capacités et de gestion. » – Résumé, Rapport de la Commission sur les attentats du 11 septembre

Qu’en est-il des gens honnêtes?

Nous disposons de frontières – nationales, provinciales ou étatiques, municipales. Nous fonctionnons en secteurs industriels ou en silos. Nous échangeons de l’information concernant des études de cas sur des blogues et à des conférences plusieurs mois après une attaque. Nous sommes réticents à partager des données de peur de compromettre nos clients.

Que pouvons-nous observer de ces deux façons de faire?

Les criminels font preuve de plus de collaboration et d’innovation que nous

Il ne s’agit pas de la recette du succès. Il est impératif de collaborer toutefois pour améliorer notre sécurité. Les exemples de collaboration en matière de défense sont partout. Dans la nature, différentes espèces utilisent les signaux d’alarme des unes et des autres comme avertissements. La collaboration en matière de défense fait partie de notre histoire et du monde actuel. Le succès de l’espèce humaine s’explique par le fait que nous avons appris à coopérer et à collaborer; et nous avons appris qu’une défense commune nous assure à tous une meilleure protection.

L’une des alliances les plus efficaces sur Terre est l’OTAN. Elle a contribué à maintenir la paix en Europe et dans la majeure partie du monde grâce à la collaboration de 29 pays membres. Leur collaboration porte sur des normes afin de les rendre interopérables; ils prennent contact et s’engagent avec de nombreux autres partenaires qui ne font pas partie des membres actifs.

Il n’existe pas d’OTAN en matière de cybersécurité

Actuellement, la cyberdéfense est fragmentée, chacun s’occupe de ses propres clients ou au mieux, de secteurs industriels. Il nous faut changer cela et comprendre que la cybersécurité exige une approche en équipe. La cybersécurité a besoin d’alliances qui dépassent les frontières, les secteurs et les structures organisationnelles. Nous devons travailler ensemble pour mieux nous protéger nous, nos clients, nos infrastructures essentielles et nos économies.

Nous devons être disposés à partager nos renseignements et données, nos pratiques exemplaires, nos stratégies, ainsi de suite – immédiatement si possible! C’est seulement alors que nous pourrons nous défendre et garder nos économies et nos citoyens en sécurité.

CyberNB a un projet qui vise à mettre en valeur l’importance de la collaboration et du partage pour contribuer à une meilleure défense. Il repose sur les mécanismes de l’instauration d’un climat de confiance pour dynamiser des organismes multisectoriels des secteurs public et privé. Apprenez davantage au sujet du premier centre des opérations de sécurité des infrastructures essentielles au Canada.

« Tandis que le développement de la collaboration est un espoir commun pour de nombreux dirigeants, les responsables SRM du programme CyberNB ont démontré plusieurs atouts depuis les débuts du projet. Des partenariats qui n’existaient pas dans le passé se sont formés avec des concurrents et des alliances avec des entreprises. » – Gartner – étude de cas (En anglais seulement)

Nos sociétés se portent mieux quand nous collaborons, et il en va de même en cybersécurité, nous devons unir nos efforts pour mieux nous protéger. La cybersécurité est un sport d’équipe!

Catégories

Archives

Dernières publications