Le 8 mars 2019 | par Jennifer McNeil-Haddad

Blogue

Les femmes de l’écosystème de la cybersécurité du Nouveau-Brunswick – Aventure, possibilités et défis

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, nous nous sommes entretenus avec des femmes qui innovent, qui inspirent et qui cultivent l’écosystème de la cybersécurité du Nouveau-Brunswick. Elles occupent différents rôles et sont à différentes étapes de leurs carrières, mais lorsque nous leur avons posé des questions sur leur expérience dans le secteur et ce que signifie pour elles #InnoverPourTransformer, certains thèmes communs se sont dégagés.

Britta Sennewald est une étudiante étrangère inscrite à la maîtrise à l’Université du Brunswick (UNB). Son parcours professionnel vers la cybersécurité n’a pas suivi un plan stratégique traditionnel. Elle a entamé sa carrière en graphisme. « En tant qu’ancienne graphiste et étudiante actuelle à la maîtrise en cybersécurité, je sais exactement ce que signifie innover pour transformer, explique Britta. J’ai innové dans ma propre vie en transformant ma carrière pour avoir accès à de meilleures possibilités d’emploi. »

« J’ai trouvé un domaine que je ne m’attendais jamais à adorer tant », explique Britta en ce qui concerne ses études en cybersécurité.

Samaneh Mahdavifar est chercheuse en cybersécurité à l’Institut canadien sur la cybersécurité (ICC) et candidate au doctorat à l’UNB. Samaneh dit avoir toujours été intéressée par la cybersécurité en raison du sentiment d’aventure offert par le domaine, mais sa fascination a évolué au fil du temps. « C’est devenu encore plus important pour moi. C’est devenu un dévouement comme celui que chaque mère éprouve envers ses enfants, sa famille et la société, explique Samaneh. Chaque jalon que je franchis dans ma carrière contribue à protéger les gens contre les cybermenaces. Le sentiment d’aider tant de personnes est incroyable et incomparable. »

L’exploration de façons novatrices de sensibiliser les gens aux risques informatiques et de les habiliter à réduire ces risques est une priorité pour Kathryn Chamberlain, chef des opérations de l’entreprise en démarrage, Beauceron Security. Pour Kathryn, la cybersécurité c’est « la discussion qui se poursuit dans les ménages; celle qui n’est jamais terminée. » Quand on lui demande que signifie pour elle le thème de la Journée internationale des femmes de cette année, #InnoverPourTransformer, elle cite rapidement des exemples, « l’automatisation me permet de dicter mes notes personnelles directement à mon téléphone, et la transformation numérique me relie à ma famille lorsque je suis sur un autre continent pour le travail. #InnoverPourTransformer, c’est la recherche de façons pertinentes et durables d’informer toute la population sur la façon d’assurer sa sécurité dans le contexte des avantages présentés par l’évolution rapide. »

Beate Roessler est gestionnaire de projets en cybersécurité au siège de Siemens en Allemagne, où elle travaille depuis plus de 25 ans. Même après plus de 150 ans d’activité, Siemens continue à innover, cette fois-ci dans le domaine de la cybersécurité. Beate est ici, au Nouveau-Brunswick, pendant une année pour transmettre à l’équipe du nouveau centre mondial de Siemens à Fredericton des connaissances qui aideront le centre à remplir sa mission. Selon elle, la possibilité la plus importante et intéressante dans le domaine de la cybersécurité aujourd’hui, c’est la capacité croissante de collaborer.

« Un moment donné, il fallait que nous soyons des spécialistes de technologies particulières, mais, maintenant, personne ne peut connaître à fond toutes les technologies. Le défi aujourd’hui est plutôt lié à la capacité de travailler ensemble au sein d’une équipe mondiale organisée qui compte des gens qui se spécialisent dans différents domaines. Voilà la compétence réelle dont nous avons besoin. »

La coéquipière de Beate, Mian Zhou, ingénieure en sécurité de la technologie opérationnelle, a été la première personne embauchée à Fredericton à l’automne 2018. Elle partage la perspective mondiale de Beate, « comme les technologies actuelles à source ouverte sont toujours en évolution, les gens partout participent à l’innovation. La diversité, non seulement en ce qui concerne l’emplacement géographique, mais aussi l’âge, le genre et le domaine, contribue à l’évolution de la technologie; donc, selon moi, le plus tolérant que vous êtes, le mieux vous évoluerez. » Travaillant dans le secteur de la cybersécurité depuis l’obtention de son diplôme, Mian dit qu’elle ne cesse jamais d’apprendre dans le cadre de ses efforts de suivre le rythme effréné du développement de la nouvelle technologie. « J’aime bien ça. »

Le plein potentiel en matière d’innovation est atteint seulement grâce à une équipe diversifiée et complète; Mian explique qu’« il n’est pas seulement question de personnes distinctes – pour être véritablement efficace, il faut le travail d’une équipe. »

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, nous voulions parler un peu des femmes qui travaillent dans l’écosystème de la cybersécurité du Nouveau-Brunswick et discuter de la façon dont le thème de cette année, #InnoverPourTransformer, concorde avec leurs expériences. Nous avons observé certaines qualités communes parmi elles. Elles ont toutes l’esprit ouvert, un sens de l’aventure et un vif désir d’accueillir d’autres femmes comme innovatrices dans le secteur de la cybersécurité.

Joignez-vous à nous sur Twitter pour la conversation #JEF2019#InnoverPourTranformer @Cybercdn

CyberNB est un organisme de services spéciaux d’Opportunités NB.

Catégories

Archives

Dernières publications

Vous cherchez plus d'informations sur les mises à jour de certification et de cybersécurité?